Le fauteuil Club et les ballets russes du XXᵉ siècle

Table des matières

La culture artistique de L’est envahit la France durant les années folles

Au début du XXᵉ siècle à Paris, Serge de Diaghilev introduit les ballets russes au théâtre du Châtelet. Un vent de changement souffle alors sur la capitale. En effet, le monde culturel est en plein bouleversement, avec l’apparition de nouveaux décors, costumes et chorégraphies venant de l’est. Ce sont les années folles où le luxe et l’insouciance influencent divers domaines, comme la fabrication du fauteuil club de la belle époque.

Les magnifiques ballets russes de Serge Diaghilev

Sous la houlette de Serge Diaghilev, des acteurs russes débarquent à la gare du Nord en avril 1909, avec une seule idée : conquérir la scène française. Personnage incontournable au succès planétaire, Diaghilev réinvente la Russie pour les spectateurs français. Il montre une image fictive de son pays pour charmer les Français et gagne son pari. Les ballets russes parviennent à séduire Paris, notamment grâce à leur simplicité et leur originalité. Danses polovtsiennes, le Festin, L’Oiseau de feu, Shéhérazade… autant de noms qui suscitent l’engouement.

Ce succès cache en réalité un travail acharné et la cohésion d’une équipe soudée, où chaque membre se sent responsable de la réussite du groupe. Les ballets russes ont évolué parallèlement aux événements majeurs de l’histoire. Mais, quelle que soit l’époque, la guerre comme la révolution, ils influencent la vie culturelle. À l’initiative de leur créateur, ils regroupent toutes les formes d’expression artistique à travers divers thèmes.

L’influence des ballets russes sur les fauteuils club

Les ballets russes connaissent un succès phénoménal. À tel point qu’ils ont une incidence sur la vie culturelle parisienne. Par exemple, le couturier Paul Poiret présente une collection de tenues exotiques inspirées du ballet « L’Oiseau de feu ». Quant aux designers de mobilier, ils inventent divers modèles transmettant l’esprit des Années folles et des ballets russes, comme modèle de la belle époque. Ils rivalisent d’idées pour concevoir des produits toujours plus originaux qu’ils exhibent dans les événements mondains. Les ballets russes ont influencé la culture de leurs pays d’accueil, en s’appropriant une partie de leur richesse culturelle. À la mort de Serge Diaghilev en 1929, ils ont autant de succès, grâce au développement de nouvelles compagnies. Les tours du monde se multiplient, et ces spectacles ne quittent plus la scène mondiale. Le monde entier célèbre les 100 ans de la première représentation de la troupe de Serge Diaghilev.

Le mobilier inspiré par les ballets russes

Les meubles inspirés de cette période, en l’occurrence le style Années folles, sont toujours très prisés et continuent de décorer l’intérieur des résidences parisiennes. Les nostalgiques raffolent de ces fauteuils vintage pour replonger dans l’ambiance de la belle époque. Cette époque faste de l’histoire se retrouve dans les rondeurs des assises, la largeur des accoudoirs et l’utilisation de matériaux haut de gamme. Les finitions soignées du meuble en rappellent la sophistication, l’insouciance et le luxe de ce siècle révolu. Pour en savoir plus sur la période des années folles, consultez les articles de notre blog !

 

 

Partager cet article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email