Les étapes de l’histoire du siège au fauteuil club

Table des matières

Utilisé depuis la nuit des temps, le siège ne cesse d’évoluer pour témoigner des changements sociaux. Le confort a, lui aussi, connu d’énormes améliorations. Divers styles ont marqué l’histoire du fauteuil au niveau mondial, notamment le fauteuil club art déco qui trouve l’origine de son assise au temps des pharaons. Découvrez l’histoire riche et mouvementée du siège au fauteuil club.

La recherche de confort des pharaons

Des témoignages confirment l’utilisation de sièges en Égypte 2 600 av. J.-C. Ces derniers étaient en bois et certains détails montrent que les Pharaons recherchaient déjà le confort. En effet, ils étaient dotés d’un dossier incurvé ou d’une assise en cordelettes tressées. L’esthétique, elle aussi, n’était jamais laissée de côté, comme le démontrent les ornements en ivoire incrustés dans le siège.

Les sièges de la Grèce antique

Les Grecs ont utilisé des techniques semblables à celles des Égyptiens. En effet, ils assemblaient les sièges en bois avec des tenons, des mortaises et des chevilles. Ils concevaient des assises en cuir rembourré avec des fibres végétales, le tout, associé à un dossier incurvé. À cette époque, la recherche de beauté était déjà perceptible. Des éléments de décoration venaient notamment orner le coussin et la structure de la chaise.

La Rome antique, entre siège et lit

Certaines fresques trouvées dans les ruines de Pompéi témoignent du mode de vie des Romains à cette époque. Ils utilisaient les mêmes techniques de tournage que les Grecs pour l’esthétique de leurs meubles. Les sièges faisaient aussi office de lit. Les Romains s’en servaient fréquemment pour recevoir, manger et se reposer tout à la fois. Ils positionnaient les coussins sur des lanières tressées ou en cuir.

Salon de la Rome Antique avec des sièges-lits en bois et assises en cuir tressé.
Sièges-lits typiques de la Rome antique avec assises en cuir tressé

Le mobilier du Moyen âge

Le style gothique était à la mode à cette époque et se retrouvait dans les meubles. En effet, le siège typique était la Chaire, fabriquée généralement en chêne. Elle avait une assise très haute et des panneaux sculptés comme des vitraux ou des parchemins l’ornementaient. Un coussin, posé sur l’assise, assurait un confort minimaliste.

Le raffinement des sièges de la Renaissance

Des changements importants sont intervenus concernant l’habitat en général et le mobilier en particulier. Par exemple, la Chaire à bras a fait son apparition, avec des garnitures rembourrées fixées sur la structure et allégées pour faciliter son déplacement.

Les styles Louis XIII et Louis XIV des sièges d’époque

Sous Louis XIII, des garnitures de plus en plus épaisses optimisent le confort des fauteuils. Le dossier est également incliné et l’assise, plus basse. Aussi, les tissus sont brodés pour apporter raffinement et élégance à l’ensemble du mobilier.

Sous Louis XIV, le siège a une importance particulière : il révèle le rang de son usager. D’ailleurs, à cette époque, on n’hésite pas à décorer les sièges d’apparat avec des sculptures et des dorures. On utilise principalement de la soie pour couvrir l’assise. Le dossier est plus incliné que les modèles Louis XIII.

Le style Louis XV, des fauteuils symbole de noblesse

À l’époque, le siège symbolise la noblesse. Des sculptures fines et des feuilles d’or viennent même décorer ce dernier. Le dossier, quant à lui, est légèrement redressé pour offrir plus de confort. Le fauteuil de la Reine apparait sous Louis XV. Il est constitué d’un dossier plat afin de pouvoir l’adosser à un mur.

Deux sièges Louis VX avec sa structure recouverte de feuilles d'or et le dossier et assise rembourrées et recouverts d'un tissu ornemental
Sièges Louis VX avec structure recouverte de feuilles d’or, dossier et assise rembourrées et recouverts d’un tissu ornemental

Le retour du fauteuil classique sous Louis XVI

Les sièges adoptent les mêmes courbes que sous Louis XV, mais le décor est néo-classique avec des accotoirs sculptés de chapelets de piastres et une ceinture ciselée d’entrelacs. C’est surtout Georges Jacob qui amorce ce retour au classique. Les meubles Louis XVI font leur apparition avec des formes géométriques et des décorations soigneusement exécutées.

La Restauration et l’arrivée des bois sombres

Ce style apparaît sous Charles X. Les sièges sont en bois clair avec des décors incrustés en bois sombre, remplaçant le bronze du temps de l’Empire. De plus, la tapisserie a souvent un motif inspiré de l’Antiquité. Sous Louis XVIII, on utilise à nouveau le bois sombre pour confectionner des meubles.

L’art nouveau, l’artiste au service des sièges

L’art nouveau apparaît à la fin du XIXe siècle. Il met en valeur le travail des artistes au détriment des machines. Les thèmes s’inspirent de la nature et les meubles adoptent les formes sinueuses des lianes et des nénuphars. Les sièges ont des dossiers très hauts avec des formes pratiquement asymétriques.

L’Art déco, la naissance du fauteuil club

Fauteuil Club en cuir couleur miel modèle Longchamp
Histoire du siège au fauteuil club, modèle en cuir miel Longchamp

Apparu dans les années 20, l’Art déco innove en privilégiant le bien-être. D’ailleurs, le mobilier de l’époque reflète la richesse et le luxe. Le fauteuil club art déco fait son apparition et se démarque par son confort, ses formes généreuses et son élégance. Il possède un large dossier enveloppant, des accoudoirs rembourrés et une assise confortable. Depuis, le fauteuil club a enthousiasmé nombre d’artisans qui ont créé une multitude de modèles s’inspirant de ce siège mythique !

Partager cet article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Panier
retour header