Mon panier:
0 produit - 0,00 €
Votre panier est vide.

0

Demande d'échantillon

Les clubs de prestige : ces lieux de pouvoir

D'origine londonienne, le " gentlemen's club " apparaît au XVIIe siècle et est un cercle de rencontre masculin plus ou moins fermé.

Le recrutement et les critères d’admission sont adoucis au XIXe et XXe siècle pour que les clubs soient ouverts aux simples citoyens « gentlemen » et aux femmes. Bar chic « anglais », cigares, grands crus, jeux d’argent, fauteuils en cuir et discussions interminables, sont les véritables caractéristiques de ce phénomène.

représentation de gentlemen dans un club

Genèse

Le début du XVIIe siècle voit naître deux fameux clubs de gentlemen, réunissant de " grands hommes " dans les tavernes des quartiers londoniens. The Mermaid Tavern est un lieu de rencontre " des beaux esprits " vers 1611, incluant William Shakespeare et son fondateur Walter Raleigh à la même époque, Ben Jonson fonde un autre club, dont le meeting se déroule au The Deviltavern.

Divers gentlemen’s club se forment ensuite autour de St. James’ Palace et de la rue Pall Mall à Londres. La politique est au centre des discussions et, divers activités, jeux d’argent, principalement les cartes, animent les clubs.

Les membres viennent souvent d’anciennes promotions de l’armée ou de l’université. Cependant, contrairement aux sujets abordés en « réunion » (la littérature, la musique, le sport, le vin…), les critères d’admission et le recrutement s’ouvrent à Monsieur-tout-le-monde, pourvu qu’il soit un gentleman avec souvent une belle moustache. Le phénomène se propage ensuite dans toute l’Angleterre, le monde anglo-saxon et plus tard dans divers pays dont l’Italie et la France.

Disparités

Contrairement aux cercles politiques et aux clubs des grands hommes d'antan, le club des gentlemen est aujourd’hui un cercle aux multiples thèmes. Certains se réunissent pour les jeux d’argent et les grands crus, tandis que d’autres s’assemblent pour une dégustation de café, de whisky, de chocolat, de thé, de bière... On retrouve également les passionnés d’automobile, les banquiers, les avocats, les amateurs de tir à l’anglaise, de golf, de polo...

Les raisons d’être, le mode de recrutement et les programmes sont très variés. Il faut parfois être artiste, écrivain, pubard, musicien, journaliste ou scénariste. Divers cercles communiquent entre eux et acceptent la notoriété de certaines célébrités, alors que d’autres exigent une carte de membre avec des participations pécuniaires mensuelles. Certains clubs sont ouverts à tous pour des concerts privés.

Les dérivés

Le phénomène des gentlemen’s club, parfois jugé old school, est devenu une tendance où chacun peut créer un cercle selon un thème choisi. Néanmoins, le vrai club de gentlemen avec son côté vintage est revenu à la mode de nos jours, avec sa déco « anglaise ».