Un tannage vraiment surprenant pour le cuir du fauteuil club !

La peau de mouton, l’élément méconnu d’un « mobilier confortable »

Pour justifier pleinement son titre de mobilier confortable et élégant, le fauteuil club nécessite l’emploi d’un cuir très spécifique. Celui-ci est appelé « basane ». Cette peau provient du mouton. Elle  présente l’avantage de conjuguer grande douceur au toucher, souplesse élevée mais aussi belle couleur mate. Tout cela, grâce à un tannage entièrement végétal. L’obtention du produit fini s’effectue en combinant des procédés « humides » et « secs ».

Découvrez le secret du cuir issu du tannage végétal

Le traitement dit « humide » correspond à la première phase de transformation de la peau du mouton brute en cuir. Il se décompose en 3 grandes étapes :

  • un « travail de rivière » axé sur le nettoyage avec ses bains de sulfure et de chaux que complètent des opérations d’épilage et d’écharnage,
  • un « rinçage », synonyme de préparation soignée des pièces, qui recourt notamment au picklage pour ôter les dernières impuretés animales (graisses, poils…),
  • un tannage proprement dit, avec longue détrempe dans de l’eau additionnée de sumac ou de québracho. Les actifs de ces plantes permettent de faire brunir le cuir lors de son exposition au soleil. Ils ont remplacé le bouleau nain utilisé historiquement en France.

Le procédé ultime pour un fauteuil club élégant, le tannage sec

La transformation « sèche » de la peau recouvre les opérations de finalisation et de mise en valeur du produit. Après l’essorage et l’aplatissage de la basane, elle se poursuit avec une « mise au vent » dans un séchoir opaque. Celui-ci est muni d’une soufflerie très puissante.
Le cuir obtenu fait ensuite l’objet d’un nouveau dégraissage et d’un assouplissement de ses fibres par une exposition à haute température dans une cuve à large tambour. Les dernières étapes permettent de le repasser soigneusement à l’aide d’une lunetteuse avant que le retaillage à la main assure l’élimination d’éventuelles parties endommagées et de contours trop effrangés.

Une peau qui prend soin de l’environnement !

Les mégissiers n’utilisent aucun produit chimique au cours des différents procédés nécessaires pour obtenir la basane, faisant de ce tannage l’un des plus respectueux de l’environnement et l’un des moins allergènes au monde.