Le secret de la mise en valeur du cuir du fauteuil club, la teinte

Le coloris de la peau, le détail élégant ultime d’un mobilier confortable

La teinte de la peau de mouton tannée participe activement à l’esthétique spécifique du fauteuil club. Cela vous garantissant une tonalité élégante aux nuances très travaillées. Elle vous permet aussi d’harmoniser facilement le coloris du cuir de votre mobilier confortable à celui de votre décoration intérieure. Pour un rendu parfait, elle doit impérativement se compléter de plusieurs patinages.

La méthode surprenante pour réussir la teinte d’un fauteuil club

Après son tannage entièrement naturel, la basane pleine fleur utilisée traditionnellement pour recouvrir les fauteuils club se voit teintée par une détrempe prolongée dans un bain d’eau et de pigments. Ce traitement délicat a pour objectif de faire pénétrer le colorant dans la masse tout en préservant le caractère vivant du cuir.
Une large variété de tonalités permet de répondre facilement aux envies ou aux impératifs du futur propriétaire du fauteuil. Les teintes les plus prisées correspondent notamment au havane, au miel et à l’or. Cela évoque le luxe des clubs de gentlemen anglais. Mais de plus en plus de créateurs utilisent des couleurs vives comme le lilas, le rouge et le vert anis.

Découvrez le façonnage essentiel d’une teinte de très haute qualité

Pour améliorer la tenue du coloris sur le cuir dans la durée, il est nécessaire d’accompagner l’étape de teinte de nombreux cycles de cirage et de patinage. Effectuées entièrement à la main, ces opérations consistent à faire pénétrer délicatement, couche après couche, un complément de couleur choisi dans un nuancier de plusieurs centaines d’entrées. Elles permettent ainsi d’enrichir de reflets la tonalité initiale tout en déposant une protection supplémentaire sur la peau naturelle.
Au cours de la vie du fauteuil club, les spécialistes recommandent de renouveler ce traitement 1 à 2 fois par an. Notamment pour effacer les éraflures et les taches. Les « rénovateurs » colorés et les crèmes teintantes constituent des solutions efficaces. Elles sont faciles à estomper au chiffon, au petit pinceau ou même au doigt. N’oubliez pas qu’un dépoussiérage léger doit souvent précéder leur utilisation !

Sur une peau « corrigée », voici comment s’applique un coloris

Employé comme alternative moins onéreuse à la basane, le cuir « fleur corrigée » bénéficie également de l’application d’une teinte. Celle-ci s’effectue généralement sous la forme d’un enduit pigmenté assez dense afin d’unifier la surface du produit fini et de créer un film antisalissure très résistant.