Les plus grands designers de fauteuil Club au XXe siècle !

Qui se cache derrière la conception des sièges les plus connus de l’histoire ?

Les Fauteuils Club ont traversé le XXème siècle !
Pendant près de cent ans, de nombreux designers ont participé à sa conception. Cela à engendrer le succès phénoménal de ce siège indémodable, faisant de lui le fauteuil le plus connu de l’histoire !

Comment le fauteuil club est né, et comment il a prospéré ?

Depuis le début du XXème siècle, les fauteuils clubs ont équipé les clubs privés français et anglais. Ils ont contribué au confort des hommes de la haute société. Au début, les formes du meuble sont inspirées de l’Art Déco, notamment avec des lignes souples et épurées.

Au début des années 30, de nouveaux modèles ont fait leur apparition. Notamment avec des dossiers en forme d’accolade et davantage de courbures, notamment au niveau des accotoirs. Parmi les modèles des années 30, citons entre autres le « Moustache », le « Droit » et le « Chapeau de Gendarme ». Ces styles ont été adoptés par les concepteurs jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.
À partir des années 50, des modèles nettement plus imposants ont vu le jour, l’utilisation des clous a été abandonnée puisqu’elle ne convient qu’aux meubles de taille restreinte. Entre la fin de la guerre et le début des années 50, le terme “club” a été finalement adopté pour le qualifier d’ultra confortable. Ce terme a été utilisé pour la première fois dans le langage des marchands de mobilier, des antiquaires et des brocanteurs.

Qui sont les plus grands designers de fauteuils clubs ?

La France est sans nul doute le plus grand producteur de tous les temps. Dans les années 20, Jacques Émile Ruhlmann a été l’un des premiers créateurs de ce type de mobilier. Il a su mettre en avant le confort et le côté luxueux grâce à l’utilisation du cuir, une matière noble.
Après ce pionnier, d’autres concepteurs ont surfé sur la vague du succès.

À partir des années 30

Parmi les plus célèbres, on peut citer René Herbst, Jean Michel Frank, René Prou, Paul Dupré Lafon, Jacques Adnet, Georges William et Louis Sue.
Des années 30 jusqu’au début des années 50, alors qu’ils prennent progressivement de la rondeur, quelques ateliers parisiens du faubourg Saint-Antoine ont réalisé de nombreuses répliques de modèles célèbres. Ils les ont vendus par la suite aux particuliers.

À partir de la fin de la Seconde Guerre Mondiale, il a commencé à équiper un grand nombre de foyers français. En dehors de la France et de l’Angleterre, d’autres pays tels que la Suisse ont également conçu des modèles assez célèbres.
Spécialiste en décoration d’intérieur, Franz Romero a été l’un des rares Suisses ayant fait une incursion dans le monde de ce mobilier. Bien qu’il soit peu connu, il a conçu quelques pièces emblématiques, telles que le Bugatti.
Pour information, Franz Romero a suivi une formation dans l’entreprise d’architecture Haelfi Moser Steiger et chez Pierre Zoelly Architecture.
Au milieu des années 80, après avoir créé sa propre entreprise, il a commencé à produire des mobiliers d’intérieur. Il a ensuite participé à un grand nombre de projets commerciaux.