Découvrez le magnifique Art Nouveau dans la belle Epoque

Un courant artistique qui a révolutionné le design il y a près d’un siècle !

La Belle Époque s’achève à l’aube de la Première Guerre mondiale. Elle est marquée par de grands développements européens. Notamment sur le plan social, économique, politique, technique et technologique qui ont révolutionnés la période. Une ère favorable au progrès du design, notamment des meubles, avec l’apparition de l’art Nouveau. Retour sur l’histoire d’un magnifique courant artistique.

décoration d'une pièce dans le style Belle époque

Connaissez-vous la petite histoire de l’Art Nouveau ?

Beaucoup d’encre a coulé concernant les dates exactes de la Belle Époque. En effet, on la situe entre la fin de la dépression économique de 1870 à 1896 et le début de la Grande Guerre, une période d’environ 40 ans où règne la paix en Europe.
La Belle Epoque est vécue par une population optimiste qui croit fortement en ses scientifiques, notamment grâce aux progrès technologiques et médicaux. La bourgeoisie progresse, copiée par de petits propriétaires ruraux pour son savoir-vivre, ses bonnes manières et surtout sa joie de vivre. Cela se ressent dans les salles de concert, les galeries d’art, les ateliers ou les cafés et cabarets des capitales européennes.

Les nouvelles technologies

L’électricité, la radio, la téléphonie sans fil, ou encore la radiographie sont autant de progrès techniques dont sont témoins les français. Parallèlement, les œuvres artistiques et architecturales foisonnent. Émile Zola, Baudelaire, Pablo Picasso, Auguste Renoir et tant d’autres sont de cette époque.
De là est né l’Art Nouveau. Un mouvement artistique basé sur l’inventivité, en exploitant tous les éléments de l’environnement. Cela permet de créer une œuvre sensible dans le décor quotidien et favorable à l’épanouissement de l’homme moderne.

Au-delà de l’existant, l’Art Nouveau révolutionne le design

Au cœur de l’Art Nouveau se trouvent des artistes lassés par l’imitation de l’existant et des arts classiques, qui veulent découvrir d’autres horizons. Dans cet art se dégage une liberté des formes. Mais également une prédominance des couleurs mais aussi des matériaux modernes comme le fer et le verre.
On note l’usage artistique des ornementations, des courbes végétales, des insectes, des animaux, les styles arabesques… L’architecture et l’art décoratif sont fortement touchés par cette révolution. A  en croire les traits illustrés par le château des trois dragons, l’arc de triomphe barcelonais, les bouches du métro parisien…
Toute œuvre laisse place à l’imagination et à la liberté d’échange entre des êtres très différents d’esprit et de culture. Cela rappelle notamment l’appartenance du fauteuil club aux artistes décoratifs français qui l’ont emprunté aux fabricants de meubles londoniens. »