Le cuir, le secret d’une fabrication réussie d’un fauteuil club

Comment le tannage conditionne la qualité du « mobilier confortable »

Le cuir utilisé lors de la fabrication joue un rôle incontournable dans le confort et la solidité de votre fauteuil club. Difficile à travailler, il réclame une expertise et un savoir-faire avancés. Son tannage très spécifique se traduit par une grande douceur au toucher tandis que son patinage de qualité garantit à votre mobilier une durée de vie d’au moins 30 ans.

Les propriétés très surprenantes du cuir du fauteuil club

La conception traditionnelle d’un fauteuil club s’appuie sur un cuir naturel appelé « basane ». En effet, cette peau de petite taille issue du mouton se distingue par son tannage entièrement végétal. Cela l’a fait brunir dès son exposition au soleil. Aussi, le bouleau nain du sud-ouest de la France (dit « redon ») a longtemps servi pour réaliser cette coloration. Il a été par la suite remplacé par le sumac et le quebracho.
Le produit obtenu offre à la fois une souplesse élevée et une faible densité de grain, idéales pour la maroquinerie de luxe et l’habillage élégant de meubles. Il présente également l’avantage de ne contenir aucune substance allergène.

La méthode ultime pour protéger le fauteuil club

La teinte représente l’étape complémentaire de mise en valeur de la basane lors de la création d’un fauteuil club. Elle repose généralement sur une immersion de la peau dans un bain de pigments, qui permet d’effectuer une coloration durable dans la masse. Après séchage, de nombreux cycles de cirage et de patinage à la main permettent d’affiner le rendu du cuir, lui donnant sa tonalité et ses reflets définitifs.
Au-delà de l’esthétique, ce traitement vise à protéger le fauteuil contre l’usure du quotidien et en simplifie le nettoyage. Il s’agit notamment d’éviter que les éraflures marquent trop facilement la surface de l’assise, du dossier ou des accoudoirs.

Apprenez à choisir le meilleur tannage

Plusieurs types de cuir sont proposés par les fabricants de fauteuils club. Si vous en avez la possibilité, privilégiez toujours le « pleine fleur » (dénommé également « pleine peau ») au « fleur corrigé ». Vous aurez la garantie d’une matière soyeuse, très résistante et capable de conserver la chaleur.