Connaissez-vous l’extraordinaire histoire du gramophone ?

Le premier tourne-disque est une mélodie ancienne à lui tout seul !

Le gramophone est inventé par Émile Berliner en 1886. Il permet de diffuser une extraordinaire musique préenregistrée sur un disque phonographique. Certains collectionneurs possèdent encore cet ancien appareil, véritable morceau d’histoire, dont les mélodies du tourne-disque s’apprécient du fond d’un confortable Fauteuil Club.

Révélons la mystérieuse genèse du gramophone

Le gramophone sort du génie d’un inventeur : Émile Berliner. L’inventeur allemand aurait été ignoré par l’histoire si l’écho de son invention n’avait retenti dans le monde. En effet, Berliner révolutionne le monde de l’enregistrement avec l’invention du disque, un objet exceptionnel qui évolue encore aujourd’hui, pour devenir le DVD qu’on connaît actuellement. Il est accompagné d’un tourne-disque, « le gramophone », l’ancêtre du lecteur. Ces deux inventions ont bercé des générations entières.

L’extraordinaire méthode innovante du gramophone de Berliner

Le phonographe de Thomas Edison est déjà une révolution à l’époque. Le cylindre qui sert de support d’enregistrement est très apprécié. Toutefois, cette invention a ses limites. C’est-à-dire qu’on ne peut pas faire de copie et le cylindre se détériore facilement. C’est alors que la méthode de duplication de disque de Berliner est rendue publique en 1888. Forcément, elle est très bien accueillie.
L’inventeur s’adresse à un public élargi et popularise des œuvres musicales grâce à l’accessibilité de son matériel. De ce fait, la population peut s’offrir un gramophone pour écouter de la musique. Les artistes saluent cette avancée qui leur permet de faire connaître leur talent. On peut maintenant écouter de la musique dans le confort de son Fauteuil Club, sans avoir à se déplacer.

Le gramophone, une nouveauté dans l’histoire de la musique mécanique

Berliner utilise de nouveaux matériaux pour améliorer son gramophone. Un plateau tournant sert de support au disque. Une petite manivelle ou un moteur à ressort est mis à contribution pour faire tourner le plateau. Esthétique et pratique, un pavillon en tôle décorée sert d’amplificateur de son. Des variantes en forme conique sont également inventées.

L’évolution du gramophone, en route vers le fameux tourne-disque

Le gramophone est le symbole de la modernité pendant une vingtaine d’années. Il laisse la place au télégraphone dans les années 20. Cette nouvelle méthode séduit : l’enregistrement est préservé sur un cylindre constitué de fil d’acier enroulé en spirale. L’impression mécanique s’efface automatiquement dès qu’on passe dessus ce que l’inventeur appelle « une éponge magnétique ».

La place du premier tourne-disque actuellement

Aujourd’hui, le gramophone sous-entend un endroit calme et cosy où l’on peut apprécier de la bonne musique, souvent du Jazz, dans un confortable Fauteuil Club. Que ce soit dans un restaurant ou un club, le gramophone évoque la détente après une longue journée de travail.