Connaissez-vous le curieux phénomène du « couch Potato » ?

L’inquiétante constatation sur les jeunes d’aujourd’hui porte un nom

Venu tout droit des États-Unis depuis 1976, le phénomène « couch potato » (patate de canapé) désigne la curieuse constatation de la diminution de la marche par les ados, les jeunes et la population en général.
Loin des 10 000 pas journaliers recommandés, on préfère les positions assises ou allongées sur un canapé, devant un écran. Notamment avec une boisson et une nourriture peu recommandée. Le phénomène inquiétant a gagné du terrain en France. La télévision, le Smartphone, la tablette et Internet sont désormais les « must-have » du quotidien. Quoi de mieux que de passer du temps sur son canapé club ?

Avec le phénomène du « Couch Potato », le nombre de pas diminue, mais pourquoi ?

Les résultats d’une étude de l’IRMES (Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport) publiés en juin 2014  montrent que les 18 à 24 ans bougent de moins en moins. Effectuée sur 1 100 personnes équipées d’un podomètre, l’enquête révèle que cette catégorie ne fait que 7 277 pas par jour. C’est-à-dire en dessous du seuil des 10 000 recommandés. Une situation pour le moins compréhensible, car 97% des jeunes ont une télévision. 96% un PC connecté à internet et 50% des foyers a une tablette.
Les jeunes bougent moins que leurs parents et préfèrent se vautrer devant un écran, boisson gazeuse à la main…

Les écrans ont envahi nos habitudes, laissant place à ce phénomène curieux

Progrès technologique oblige, ne pas avoir de télévision dans son salon semble aujourd’hui hors norme. Cela vaut aussi pour le téléphone portable, l’ordinateur et internet avec les Smartphones, tablettes, consoles de jeux…
Les français regardent la télévision environ 3h45mn par jour. Contre 1h30mn pour les 13/24 ans qui préfèrent le Catch-Up TV (télévision de rattrapage) sur un PC, un Smartphone ou une tablette connectée.
L’avènement des réseaux sociaux a bouleversé le quotidien des jeunes. 75% ont un Smartphone et l’utilisent partout : à l’école, à la maison, dans le métro, en marchant…

La constatation est sans appel pour les jeunes, il faut jeter Internet et les jeux vidéo !

La console de jeux fait aussi partie des must-have des familles avec un jeune. Oubliant les activités physiques, les adolescents et jeunes préfèrent le virtuel, comme cet américain qui possède une salle de jeu avec un confortable fauteuil club chesterfield, 3 écrans et quelques instruments de musique. Certains y voient le prestige d’un membre d’un Gentlemen’s club londonien reposant fièrement sur un fauteuil club, verre de whisky hors de prix en main, et des conversations à n’en plus finir.
Les plus alarmants sont considérés comme des « geeks », moins sociables, isolés et scotchés sur un ordinateur connecté. Ils externalisent leur solitude dans les réseaux sociaux sur internet en chattant avec des amis qu’ils n’ont jamais rencontrés. Le « couch potato » est dans un autre monde entre l’assise et le dossier décrivant une position sur le divan, tel un astronaute de la NASA voyageant sous gravité zéro. »