Comment choisir la qualité du cuir d’un fauteuil club ?

Apprenez à trouver la matière idéale pour un siège tout-confort

Le cuir représente la matière utilisée traditionnellement pour recouvrir l’armature du fauteuil club. En effet, sa qualité joue un rôle majeur dans l’esthétique et la durée de vie de votre siège tout-confort. Les références « pleine peau » en basane sont à privilégier. À défaut, optez pour la « fleur corrigée », idéale pour les petits budgets.

cuir

Pour un fauteuil club de qualité, voici le meilleur cuir

La basane constitue le meilleur choix de cuir pour votre fauteuil club. Cette matière de qualité supérieure est issue du tannage végétal de la partie de la peau la plus noble du mouton (la « fleur »). L’alternance de transformations « humides » et « sèches » se traduit par un produit au grain léger, mais d’une résistance très élevée. Doux et souple au toucher, ce type de cuir se révèle aussi capable de conserver la chaleur. Il se voit généralement coloré par une détrempe prolongée, complétée par plusieurs opérations manuelles de cirage et de patinage.

Connaissez-vous ce cuir d’un excellent rapport qualité prix ?

L’utilisation d’une basane naturelle « pleine peau » peut se révéler très coûteuse. La « fleur corrigée » est l’une des solutions les plus populaires afin de disposer d’un compromis satisfaisant entre qualité du cuir et prix du fauteuil club.
En effet, son façonnage repose sur un ponçage léger des peaux afin d’en éliminer les moindres défauts (écorchures, piqûres d’insectes, rides…). Le produit fini se distingue par son aspect uni, qui se voit très souvent renforcé par l’application d’un vernis ou d’une teinte par pigmentation dans la masse. Il présente les avantages d’offrir une protection élevée contre la salissure et la décoloration tout en acceptant un entretien avec des produits naturels.

Les 2 types de matière que vous devez absolument éviter !

Les matières comme la croûte de cuir et le bycast sont déconseillées pour la couverture des fauteuils club en raison de leur faible qualité. Elles supportent assez mal l’usure du temps, avec un risque élevé de déchirure. D’un point de vue esthétique, elles présentent une teinte très terne par rapport aux nuances d’un patinage traditionnel. Malgré que leur finition soit brillante.