A la découverte de la tradition des fauteuils créole !

À l’île de la Réunion, certains sièges historiques méritent le détour !

Le fauteuil créole fait partie intégrante de la tradition réunionnaise
Apparu en même temps que les célèbres fauteuils clubs, il est le symbole d’une certaine élégance et d’une classe sociale. En effet, ce meuble historique et authentique orne avantageusement les varangues ou vérandas.

photo : véritable fauteuil créole

Varangue et fauteuil créole, la grande histoire de l’île !

En architecture, la maison créole se distingue par sa varangue ou véranda. Destinée à embellir l’extérieur, la varangue peut être sur une seule façade, sur l’avant et arrière, ou tout autour. Cette particularité vient des colons portugais, elle a fait son apparition au XVIIIe siècle et est traditionnellement décorée avec du lambrequin.
Le concept de varangue est transmis de génération en génération. Si à l’origine, cet espace plus ou moins vaste sert d’abri contre le soleil, le vent et la pluie, il s’est transformé peu à peu en une véritable extension du cadre de vie. C’est un lieu privilégié où la famille se réunit pour les repas, le thé ou encore l’apéritif.
De plus, des sièges spécifiques ornent ces varangues. Il s’agit du Créole, un modèle canné fortement incliné, idéal pour la détente.

Le fauteuil créole, traditionnel et authentique, à découvrir

Quand les clubs ont fait leur apparition, le Créole s’est ancré dans la tradition réunionnaise. Mobilier typique et authentique, il fait partie de la tradition du pays. Aussi, il est construit avec du tamarinier, un arbre endémique des Mascareignes, qui pousse dans les forêts montagneuses, à 1 500 mètres d’altitude. D’ailleurs, le châssis est en tamarinier ou en bois de natte verni et lustré. L’assise cannée de rotin est d’influence de l’extrême Orient. Importé par la Compagnie des Indes, ce style a été adopté notamment par les riches familles réunionnaises.
Chaque varangue décorée d’un Créole révèle un cadre et est particulièrement soigné, généralement marqué par des coins de verdure, avec des fougères plantées dans un fanjan subtilement placé dans un cache-pot. Il est uniquement vendu en ensemble de quatre.

A l’île de la Réunion, on entretient la tradition !

Si les modèles clubs ont traversé les générations, c’est parce que les passionnés ont su entretenir cette passion. Le Créole continue à marquer le mobilier réunionnais, car différentes manifestations sont organisées pour présenter ses points forts, comme « l’expobois ». Cette exposition annuelle permet aux artisans de montrer leur savoir-faire aux visiteurs et prendre des commandes. Créatifs, ils rivalisent d’idées pour présenter des meubles de haut standing, dans le respect de la tradition créole.