Entrée d'un club select

Comment entrer dans un club de prestige ?

Table des matières

Les clubs de prestiges semblent cristalliser un ensemble de fantasmes et d’idées préconçues. Tout un chacun se demande quels sont leurs secrets, qui y rentre et pourquoi. Derrière une culture du mystère plus ou moins prononcée se cache une réalité très diverse avec ses codes et ses exigences particulières. Qu’est-ce qu’un club de prestige et comment y entrer ? Découvrez-le sans attendre dans cet article.

Les clubs de prestige, un lieu pour se réunir entre pairs

Tout le monde a une vague idée de ce que sont les clubs de prestige. On y déguste de grands crus, on s’adonne à des jeux de cartes en bonne compagnie et l’on savoure cigares et whiskys confortablement installés dans un prestigieux fauteuil club… Certains membres sont ultra-riches, d’autres sont des personnalités célèbres. Le nom de « club de prestige » désigne des réalités très hétérogènes. Il y a des cercles qui recrutent par exemple en fonction des talents de chacun. Par ailleurs, de nombreux clubs émergent et reposent sur une diversité de gouts ou de thèmes. Peuvent s’y regrouper d’anciennes promotions militaires ou universitaires, ou certains types de professions comme des peintres, des photographes, des écrivains ou des musiciens… De même que les avocats, banquiers, journalistes et autres se réunissent entre confrères. Ce peut être un club de passionnés qui rassemble des amateurs de sport, d’automobile, de chocolat ou encore de politique.

Des procédures d’admission variées

Si l’intérêt commun semble être le premier critère d’entrée, chaque club possède ses propres exigences. Un dossier de candidature ou une lettre mûrement réfléchie sont fréquemment exigés. La plupart des clubs demandent un droit d’entrée en plus des cotisations annuelles afin qu’ils puissent bénéficier des privilèges accordés à ses membres. L’avantage notable de tels cercles, c’est qu’il permet de créer un réseau de connaissances et d’entraides qu’il est possible de solliciter au cours de sa vie personnelle ou professionnelle. Le plus souvent, le « vote » pour introniser un nouvel adhérent est ouvert uniquement au conseil d’administration ou à tous les membres, selon les cas. Les procédures d’entrée sont souvent complexes et dépendent de l’histoire particulière de chaque fédération. Il paraît difficile de faire une généralité quant aux critères d’adhésion.

Les subtilités de recrutement des clubs

Mis à part les critères classiques, chaque cercle huppé peut imposer des épreuves plus ou moins fastidieuses aux candidats. De fait, il ne s’agit pas d’entrer dans une société, mais bien d’y être admis. Chaque club a ses propres conditions, étroitement liées aux votes des membres du conseil d’administration, de la commission de candidature ou de tous les membres confondus. Par exemple, à l’« Automobile Club », un vote positif compte pour une seule voix, alors qu’un vote négatif en vaut 3. Il s’effectue à bulletin secret parmi 21 membres pour sélectionner 1 élu parmi 2 candidats présentés. Ces derniers doivent être représentés par deux parrains qui défendront leur candidature auprès des autres adhérents. Le vote est même précédé par une visite à domicile pour mieux connaitre l’individu qui postule.

L’exemple de certains clubs select

Pour être admis au sein du club très select « Le Siècle », le vote se fait à bulletin secret par une commission de candidature réunissant 15 personnes. Au « Jockey Club » et au « Nouveau Cercle de l’Union », un vote négatif en vaut cinq. D’autres cercles réalisent même des tests écrits ou oraux, liés au thème de l’association et aux intérêts communs de ses membres. Elles peuvent reposer sur la gastronomie, le sport, la politique, etc. Les votes d’antan s’effectuaient avec des boules blanches (acceptation) ou noires (refus). On appelait les candidats rejetés les « blackboulés ». Il n’y a pas de critères particuliers pour devenir membre d’un Gentlemen’s Club par exemple. Les adhérents choisissent eux-mêmes les nouveaux « admissibles » via un conseil d’administration et un président, sans appel à candidature ou parcours prédéterminé.

Un processus de longue durée

Les questions pécuniaires ne sont qu’une infime partie des réelles exigences. En définitive, il faut mériter l’appartenance à un club de prestige. En effet, le plus souvent, les membres vont évaluer la personnalité, mais aussi le passé et l’implication sociale du candidat. Il n’est pas rare que le club enquête durant plusieurs mois pour en savoir plus sur le candidat. C’est un vrai parcours du combattant qui dépend souvent de l’histoire et du passif du club. Bien évidemment, plus le club est prestigieux, plus il est difficile d’y être accepté.

Partager cet article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Panier
retour header