artisan dans un grand atelier lumineux qui travaille sur une grande pièce de cuir posée devant lui

Découvrez les 11 étapes de fabrication d’un fauteuil Club 

Table des matières

Les différentes phases de conception du fauteuil club

La confection traditionnelle du « mobilier confortable » se décompose fréquemment en 11 étapes de fabrication effectuées de manière artisanale. Premièrement, savoir-faire avancé et passion du beau rythment chacune de ces phases, vous garantissant un fauteuil club à la conception soignée et à la longue durée de vie.

Les premières étapes de la conception du fauteuil club

Voici les premières étapes de la fabrication d’un fauteuil club.

  1. L’assemblage du club a pour objectif de créer un siège à l’armature solide et au guindage performant.
  2. La mise à taille des planches de bois massif (du hêtre généralement) en suivant précisément les différents gabarits associés au modèle de fauteuil désiré.
  3. Le montage soigné de la « carcasse » intérieure.
  4. L’installation sur la structure obtenue des ressorts et des sangles afin d’obtenir un système de suspension à soufflets.
  5. Le dépôt et la couture d’un garnissage haute densité en mousse ou en crin végétal, complété par une couche d’ouate.
Gros plan sur espace de travail d'un tapissier avec ses différents outils de travail
La fabrication d’un fauteuil exige souvent l’intervention de différents corps de métier qui se complètent

Les dernières phases de la conception d’un fauteuil club

À ce stade, le « gros œuvre » de votre fauteuil club est terminé. Les dernières étapes de conception sont axées sur l’esthétique du mobilier afin de lui donner son style élégant et raffiné. Elles s’enchaînent et sont effectuées dans l’ordre suivant.

  1. La découpe à partir de patrons des différents morceaux de basane utilisés pour recouvrir le siège.
  2. La couture minutieuse de certains éléments comme les passepoils des accoudoirs.
  3. La couverture du fauteuil, par l’alternance de détrempes et de séchages de chaque partie en cuir.
  4. La pose éventuelle de clous sur l’arrière du dossier, qui renforcent la solidarité entre la structure et la peau.
  5. Les différents cycles de cirage et de patinage qui offrent un coloris aux nuances recherchées tout en déposant un film de protection supplémentaire sur le cuir.
  6. La teinte et le vernissage des pieds.

La méthode ultime des pros pour personnaliser votre siège en cuir

De nombreux fabricants de mobilier confortable complètent ce processus de fabrication avec une étape de vieillissement. Celle-ci consiste à donner du « vécu » et une personnalité unique au fauteuil club en créant par grattage, brossage ou polissage, quelques traces discrètes d’usure sur le piétement et le dossier. Une finition discrète qui donne pourtant beaucoup de cachet au fauteuil, pour peu que l’on apprécie cet effet vintage.

Partager cet article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Panier
retour header